La Frattola - Requiem Fauré

Concert Requiem de Fauré - Ensemble Vocal La Frattola - Dimanche 3 février 2019 à 17 h 00

Les Amis de l'Orgue Kern de Gerstheim auront le plaisir de recevoir en concert l'Ensemble Vocal La Frattola de Strasbourg, le dimanche 3 février 2019 à 17h00, en l'église Saint-Denis de Gerstheim.

L'ensemble Vocal la Frattola (Strasbourg) a le plaisir de vous convier à assister à son prochain concert. Le programme intitulé "Lux aeterna" joue sur deux tableaux : l'attente de la lumière de la Nativité et l'affirmation de la douceur de la lumière éternelle dans l'au-delà. Composé d'oeuvres du 19ème et du 20ème siècle, la pièce maîtresse de ce concert est le Requiem de Gabriel Fauré dans une version inédite faisant large part à l'orgue et enrichie de quelques instruments.

Lilia Dornhof : soprano

C’est dans sa ville natale de Sibérie que la soprano Lilia Dornhof s’ouvre au monde de la musique avec l’initiation au piano.

Dotée de racines russes-allemandes, elle arrive en Allemagne à l’âge de 19 ans où sa passion pour le chant lyrique s’intensifie. Lilia, suivie par le contre-ténor Martin Wölfel, étudie d’abord le chant lyrique à la Robert-Schumann Hochschule de Düsseldorf afin d’obtenir le diplôme en double cursus d’ingénieur du son et de la vidéo.

Les années suivantes sont marquées par un approfondissement de sa formation en chant lyrique auprès de Françoise Semellaz au Conservatoire à rayonnement régional de Lille, où elle obtient avec succès le Diplôme National d’Orientation Professionnelle. Admise ensuite à l’Académie Supérieure de Musique de Strasbourg, Lilia obtient deux Diplômes Nationaux Supérieurs Professionnels de Musicien : celui de chant lyrique (classe de Marie Kobayashi) puis son diplôme de licence approfondie en chant baroque (classe de Martin Gester).

Son répertoire contient un éventail de morceaux allant de la musique baroque et médiévale à celle contemporaine. Depuis plus de 4 ans, Lilia contribue activement à la vie culturelle de la ville de Strasbourg et se produit régulièrement dans plusieurs ensembles en tant que soliste. Elle affectionne particulièrement le genre du concert et de l’oratorio.

 

La Frattola en concert à Gerstheim - Requiem de Fauré

Jean-François Rouchon : baryton

Titulaire d'un doctorat de chant (Musique : Recherche et pratique), des masters de musique de chambre et de pédagogie du Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon, Jean-François Rouchon a étudié dans la classe de chant de Brian Parsons avant de travailler auprès du pianiste et chef d'orchestre Michel Tranchant. Dans le cadre du programme Erasmus, il a effectué un séjour d'études à la Guildhall school of music and drama de Londres. Enfin, il a suivi durant de nombreuses années l'enseignement du baryton allemand Udo Reinemann, notamment dans la classe d'interprétation du lied et de la mélodie au Conservatorium van Amsterdam.

C'est là qu'il a pu bénéficier des conseils de nombreux chanteurs et pianistes de tout premier plan. Par la suite il a travaillé auprès du baryton Thomas Quasthoff.
Orientant très tôt ses activités de chanteur vers le répertoire de musique de chambre, il obtient le Prix de la mélodie française au concours européen de Mâcon et, en 2009, le 2ème Prix au Concours international lied et mélodie de Enschede (Pays-Bas).

Ses concerts et récitals l’emmènent dans de nombreuses salles et festivals en France, Allemagne, Belgique, Suisse, Espagne, Italie, au Royaume-uni et aux Pays-Bas ainsi qu'en Chine, aux côtés des pianistes Billy Eidi, Honoré Béjin, Jamal Moqadem, Michel Tranchant ou Noël Lee. Il se produit également en soliste avec orchestre, comme à la Folle journée de Nantes, où il interprète les Rückert-Lieder de Gustav Mahler. On a pu l’entendre sur France-Musique dans des émissions et concerts consacrés au lied et à la mélodie, avec piano ou au sein du Quatuor vocal Amadis, dont il est membre fondateur.

Antonino Buschiazzo : orgue

Argentin d’origine, l’organiste Antonino Buschiazzo est bien connu du public alsacien pour ses nombreux concerts en soliste ou au sein d’ensembles variés.
Il s’attache à défendre et faire découvrir les œuvres du grand répertoire d’orgue mais aussi à montrer cet instrument sous des facettes plus originales grâce à de nombreuses transcriptions et adaptations d’œuvres plus populaires ainsi qu’à des collaborations avec d’autres musiciens (percussions, orgue à 4 mains, etc…).
Sa grande sensibilité et ses qualités musicales en ont fait avec bonheur un accompagnateur régulier de la Frattola depuis de nombreuses années, tant à l’orgue qu’au piano. Son travail d’adaptation de l’accompagnement du Requiem de Fauré est un des éléments clé de la réussite de ce programme.

Jean-Baptiste Haye : harpe

Jean-Baptiste Haye débute la harpe à l’âge de 10 ans à Saint-Nazaire puis à Nantes où il obtient son DEM en 2013.

Il poursuit ensuite ses études musicales au sein de l’Académie Supérieure de Musique de Strasbourg dans la classe de Pierre-Michel Vigneau. Il y obtient une Licence et un Master d’interprétation ainsi que le DE de professeur de harpe.

Lauréat de nombreux concours internationaux à la fois en soliste (Utrecht Pays-Bas) et en musique de chambre (Leopold Bellan Paris, Osaka, Lucca), Jean-Baptiste est également passionné d’orchestre. En 2015, il intègre l’académie d’orchestre de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg ainsi que l’Orchestre Français des Jeunes. Ces expériences lui permettront de jouer au sein des  orchestres nationaux de Toulouse, Metz et Strasbourg ainsi qu’à l’Opéra national du Rhin sous les baguettes de Vassily Sinaisky, David Zinman, Dennis Russell Davies, Axel Kober, Carlo Rizzi, Marko Letonja, Jacques Mercier et Tugan Sokhiev dans les plus grandes salles d’Europe telles que la Philharmonie de
Paris, le Grand Théâtre de Provence d’Aix-en-Provence, le Konzerthaus de Berlin, le Kurhaus de Merano, l’Arsenal de Metz, la Halle aux Grains de Toulouse et la Philharmonie du Gasteig de Munich.

Jean-Baptiste se spécialise actuellement en Master de musique de chambre au CNSMD de Paris dans la classe de Michel Moraguès avec son quintette avec flûte trio à cordes et harpe : « Le Bateau Ivre ».

Ensemble vocal La Frattola

Sopranos : Viviane Wierel, Françoise Evrard, Chritine Vergnais, Catherine Poinsot
Altos : Cathie-Anne Schneider, Brigitte Boujassy, Christine Sergi-Meyer, Élisabeth Peter, Sylvie Pierre-Pfeffer.
Ténors : Jean-Philippe Grille, Daniel Fritsch, Bernard Huneau, Dominique Schaefli.
Basses : Dany Krieg, Michel Pfeffer, Hervé Walch, Alain Knaub, Jean-Baptiste Cilio

Patrick Armand : direction

Né en 1964, il baigne dans la musique dès son plus jeune âge, assistant aux répétitions et concerts donnés par les chorales dirigées par son père. Il début le piano à l’âge de 6 ans avec Simone Pons et poursuit sa formation musicale en horaires aménagés au conservatoire de Toulouse avec Claudine Willoth pour le piano et pour l’orgue avec Xavier Darasse et Jan-Willem Jansen. Durant cette période, il approfondit la pratique du chant choral au sein de la chorale « Ariège Pyrénées » et l’octuor « Le Lutrin ».

Son métier de facteur d’orgues l’amène à Strasbourg dans l’entreprise Muhleisen et c’est naturellement qu’il intègre le chœur de Saint-Guillaume, puis l’Evus tout en poursuivant sa formation d’organiste auprès de Marc Schaefer. Il occupe également durant quelques années un poste de pianiste accompagnateur à l’Opéra du Rhin.
En 1997, il participe à la fondation de l’ensemble vocal La Frattola qu’il dirige depuis dans des répertoires très variés. Son but est de proposer aux choristes et auditeurs des programmes construits autour d’un fil conducteur, faisant découvrir des œuvres méconnues à côté des grands classiques du répertoire vocal.

Pour le programme 2018, il a souhaité rendre hommage à la musique de Gabriel Fauré, musicien d’origine ariégeoise, tout comme lui !

Egalement un grand merci aux autres instrumentistes de cette soirée pour leur engagement et l’enrichissement qu’ils apportent à ces pages de Gabriel Fauré.


Programme

Gabriel Fauré (1845-1924)
Tu es Petrus, Motet pour baryton, chœur et orgue

Joseph Rheinberger (1839-1901)
Motets :
Ad te levavi
Universi
Ex Sion

Gabriel Fauré
Une chatelaine en sa tour, harpe solo, Op. 110

Joseph Rheinberger
Motets :
Qui sedes
Rorate Coeli
Ave Maria

Gabriel Fauré
Clair de lune, Op. 46 N° 2, Mélodie pour Soprano, Flûte et Harpe

Maurice Duruflé (1902-1986)
4 Motets sur des thèmes grégoriens
Ubi Caritas et amor
Tota pulchra es, pour voix de femmes
Tu es Petrus
Tantum ergo

Gabriel Fauré
Au bord de l’eau, Op. 8 N° 1, Mélodie pour Soprano et Harpe

Gabriel Fauré
Requiem, Op. 48
Pour Soprano, Baryton, chœur et orchestre

Billetterie : Placement libre - limité à 280 places.

Tarif normal : 10 € - réduit 8 €, membres et Accent 4, enfants de moins de 12 ans : gratuit.

Billetterie en ligne sur billetweb .
Accessible au-bas de cette page.

Église chauffée - Toilettes - Accès handicapés.
Parking à 300m derrière la mairie

 

Lilia Dornhof (Crédit photo : Olivier Jenvrin)
Lilia Dornhof (Crédit photo : Olivier Jenvrin)

 

Quelques enregistrements avec vidéo de La Frattola
(Strasbourg, église Saint-Pierre-le Jeune Protestant, le 1er décembre 2018)

Mélodie de Gabriel Fauré : Clair de lune

4 motets sur des thèmes grégoriens de Maurice Duruflé

Extrait du Requiem de Gabriel Fauré : Libera me

Billetterie en ligne pour ce concert 03/02/2019 Requiem de Fauré - Ensemble vocal La Frattola